L’exemple inattendu des Vets, comment ressusciter un système public de santé, Denise Silber, Institut Montaigne, note juin 2007
« Si la médecine de la VHA continue de dominer son secteur, il va devenir très difficile de défendre la thèse selon laquelle la libre concurrence est la meilleure solution »
 
"Les patients de la VHA bénéficient du respect des référentiels médicaux dans 67 % des cas, contre 50 % pour les patients de toutes les autres catégories étudiées. De nombreuses études confirment ces chiffres.• Alors qu’il est établi que 3 à 8 % des prescriptions hospitalières aux États-Unis comportent des erreurs8 à la VHA, les ordonnances hospitalières sont rédigées et exécutées quasiment sans erreur grâce aux systèmes d’information.• Alors que la VHA a doublé le nombre de ses patients, le coût par patient est resté stable, à environ 5 000 dollars par personne et par an depuis 10 ans. En dehors du système VHA, le coût par patient est aujourd’hui estimé à 6 500 dollars par an.• L’effectif en ressources humaines a diminué de 10 000 personnes par rapport à 1995 et de 40 000 personnes par rapport aux années 1980.
Les patients sont satisfaits. En 2006, pour la sixième année consécutive, les hôpitaux de la VHA (« VA hospitals ») ont obtenu un taux de satisfaction de83 % chez les patients, contre 71 % pour les autres établissements.• En juin 2006, la VHA a reçu le prix Harvard de l’innovation pour son dossier médical électronique."