Introduction à la DPP

Il ne s'agit pas qu’un plan, un programme, soit fabriqué  pour conclure au succès de la démarche de planification,

Il ne suffit pas qu'une évaluation soit bien conduite et que ses recommandations soient "pertinentes" pour conclure au succès de cette évaluation,

Encore faut-il qu’il soit mis en œuvre,

Que ses recommandations soient adoptées et appliquées.

Pour qu'une Démarche Participative de Planification, d'Evaluation marche, il faut que les professionnels de terrain, acteurs directs et les citoyens, acteurs naturels :

Sentent qu'ils contribuent directement à optimiser leurs ressources, à régler des problèmes qu'ils perçoivent.

Se mobilisent et commencent à agir rapidement sur une situation, un problème qui est le leur sur le moment.

Soient encouragés dès les premières actions par leurs succès.

S'approprient les projets,

Prennent en main leur propre développement.

L'expérience acquise leur permettra d'aborder plus tard d'autres situations/problèmes plus complexes.

 

La DDP permet de :

n    Observer et analyser des problèmes d'une/de communauté(s) dans sa (leur) globalité et (sa) leur complexité en tenant compte de l'interdépendance de toutes leurs composantes.

n    Préparer le terrain et les acteurs à la participation.

n    Planifier et programmer la participation à toutes les étapes d’un cycle de projet.

n    Initier, renforcer un travail partenarial en réseau et de développer une convergence de travail.

n    Favoriser l’innovation en facilitant la rencontre des savoir profane (le vécu et l’expérience des membres des groupes à risques concernés), des savoirs des professionnels de proximité et des experts.

n    Développer une équipe pluridisciplinaire forte et compétente, capable d'assurer la pérennité de l'action entreprise à travers un apprentissage progressif du processus gestionnaire basé sur l'expérience.

n    Examiner systématiquement les éléments clés d’un projet. Il s’agit d’une approche participative de la planification et par là même d’un outil de surveillance continue et d’évaluation par les acteurs locaux.

n    Clarifier et analyser les hypothèses sur lesquelles un projet est fondé.

n    Avoir une vue globale de l’ensemble des composants d’un projet.

n    Assurer une cohérence et une logique entre la magnitude d’un problème, ses causes et mécanismes déterminants, d’une part, et les objectifs, les activités, les ressources mis en œuvre pour les combattre et les résultats que l’on peut espérer, d’autre part.

n    Evaluer tout au long de la démarche, le processus et les résultats.

n    Posséder les programmes par les acteurs qui les ont élaborés, dont les professionnels de proximité, les membres d’une communauté. Ces acteurs deviennent alors des interlocuteurs des centres de décision habituelle.

Le but ultime de la DPP est d’accompagner vers l’autonomie

Des acteurs concernés par une situation problème

Dans un processus participatif durable

À élaborer eux-mêmes un programme, des projets

visant à améliorer leur situation