Intervenants du social : quel rôle pour promouvoir  la santé des populations ?

Comment articuler travail social et promotion de la santé au profit des populations ? Tel est

le sujet de ce dossier. INPES mars 2016

Indubitablement, les intervenants sociaux occupent un rôle majeur dans la promotion

de la santé des populations, par leur proximité avec les personnes vulnérables et leur action sur les déterminants

sociaux de la santé (socialisation et lutte contre l’exclusion, renforcement des liens sociaux, logement,

insertion professionnelle, participation citoyenne, lutte contre les discriminations et les violences, etc.). Mais cette

fonction est insuffisamment reconnue et développée.

 

" Enfin, la promotion de la santé s'appuie sur des méthodes et des pratiques communes avec le travail social  : approche collective participative, démarches communautaires, approche individuelle centrée sur les besoins de la personne, relation d'aide et accompagnement, éducation, empowerment (transfert des connaissances visant à développer un potentiel jusqu'à présent caché ou ignoré chez un individu ou groupe d'individus, donc accroissement du pouvoir d'agir d'un individu et de sa capacité d'influer favorablement sur sa propre santé), etc."

ARCHON FUNG, Empowered Participation : Reinventing Urban Democracy, Princeton, Princeton University Press, 2004, 278 pages. couverture de CRII_034

par Thomas Kirszbaum

sociologue, enseignant à l’université d’Évry-Val-d’Essonne et chercheur dans le Groupe d’études pour une Europe de la culture et de la solidarité (GEPECS-Paris V). Ses travaux portent notamment sur les politiques urbaines d’intégration des minorités ethniques dans une perspective comparative francoaméricaine. Il a publié récemment « Intérêt commun et intérêt public : la philosophie des instruments d’intégration socio-urbaine aux États-Unis et en France », Lien social et politiques (52, décembre 2004, p. 95-103) ; « La discrimination positive territoriale de l’égalité des chances à la mixité urbaine »,

Les coopératives : quand les citoyens prennent leur vie en main A écouter sur France culture

Créer un lieu autogéré produisant des produits sains et bons marchés. Douce utopie alors que le système de la grande distribution ne cesse de se concentrer ?

Les 5 premiers salariés de la Louve en stage à la Park Slope Coop à Brooklyn Les 5 premiers salariés de la Louve en stage à la Park Slope Coop à Brooklyn

L’ouverture est prévue à la rentrée prochaine dans le 18e arrondissement de Paris. Ce sera le premier supermarché "coopératif et participatif" de la capitale mais aussi en Europe.

La Louve c’est le nom de ce projet lancé en 2011 par deux américains. L'Objectif : créer un lieu autogéré produisant des produits sains et bons marchés. Douce utopie alors que le système de la grande distribution ne cesse de se concentrer ?

Par si sûr. Les initiateurs de La Louve s’inspirent d’un modèle New Yorkais qui existe depuis plus de 40 ans. En Europe, crise oblige, les citoyens sont de plus en plus nombreux à chercher des modèles d’organisation qui concilient a la fois efficacité économique et préservation des relations humaines. Les coopératives, l’un des piliers de l’économie sociale et solidaire semble répondre à cette attente.

Née au 19e siècle du socialisme utopiste et du catholicisme social, le mouvement coopératif français concerne aujourd'hui près de 24 millions de personnes sociétaires ou adhérents. 1 millions de salariés et 21 mille entreprises.

Mais les structures juridiques sont-elles suffisamment bien adaptées ? Les financements sont-ils accessibles ? Enfin ce modèle économique peut-il devenir une force de transformation sociale plus globale ?

Les coopératives : quand les citoyens prennent leur vie en main, un reportage d'Annabelle Grelier, réalisé par Jean-François Braun. Présentation Anne Fauquembergue.

Nos invités pour en débattre :

Hervé Defalvard, économiste, responsable de la chaire d'économie sociale et solidaire de Paris-Est Marne-la Vallée.

Béatrice Barras, co-fondatrice d’Ardelaine, société coopérative en activité depuis 1982 et installée à Saint Pierreville en Ardèche.

 

Bibliographie

Coopératives contre capitalisme

Coopératives contre capitalisme Syllepse, 2015

Godin

Godin, inventeur de l'économie sociale : mutualiser, coopérer, s'associer Repas, 2010 Jean-François Draperi

Qu'est ce que l'empowerment ?

De mouvements de luttes parfois violents au néolibéralisme, des émeutes comme forme de revendication politique à la politique de la ville, que recouvre le concept d’empowerment ? Émission La Grande Table
Animée par Caroline Broué.  Pour écouter le podcast.
Diffusé le 4 mars 2013 de 12h à 12h30
A partir de l’essai de Michel Kokoreff et Didier Lapeyronnie, Refaire la cité. L’avenir des banlieues (La République des idées, Le Seuil, 2013).
Avec : François CUSSET, Mathieu POTTE-BONNEVILLE, Patrick BOUCHAIN
Émission La Grande Table, diffusée en mars 2013 sur France Culture.

Pour aller plus loin :

 

 

Humanitarian Accountability Report

On the road to Istanbul: How can the World Humanitarian Summit make humanitarian response more effective?

Bringing together 13 leading humanitarian thinkers to discuss challenges to greater humanitarian effectiveness, On the road to Istanbul, the 2015 edition of the Humanitarian Accountability Report, offers concrete solutions to many of the issues raised during the regional consultations for the World Humanitarian Summit.

Dr. Jemilah Mahmood, the chief of the World Humanitarian Summit secretariat, said: “We all want to ensure the World Humanitarian Summit is worth the climb. To do that, we need ambitious but actionable ideas such as those found in this timely report.” Written with the support of more than 30 peer reviewers, the report suggests that in order to improve effectiveness, the humanitarian sector should build upon and reinforce five key areas:

  1. principled humanitarian response, which builds trust and facilitates access;
  2. standards, which have shown to support appropriate, effective and timely aid;
  3. national capacity, the strengthening of which is essential for effective and sustainable humanitarian response;
  4. collective accountability, which requires inclusiveness, transparency and a common language;
  5. good people management practices, which are paramount for effective aid.

Click on each of the above to view and discuss the key recommendations for each thematic area, as well as download the related chapters from the report. You can also download individually the introduction to the report, and its conclusions

Download the entire report